Conseils d’utilisation d’un vélo électrique

Souvent, les gens se lancent dans une nouvelle aventure sans même comprendre comment ils doivent s’y prendre. Même si faire du vélo est plus ou moins facile, il y a quelques rudiments à assimiler, que ce soit pour les vélos simples ou les vélos à assistance électrique (VAE). Voici quelques conseils pour bien rouler avec son VAE.

Comprendre son fonctionnement

Un vélo à assistance électrique est un vélo qui possède un moteur alimenté par une batterie. C’est cet élément qui va permettre de fournir une assistance au pédalage. Ce système définit ce qu’est un vélo électrique. Grâce à celui-ci, il sera plus facile pour les cyclistes de gravir les pentes raides ou de faire de longues balades sans trop se fatiguer. Attention, il s’agit ici d’une assistance et non d’une propulsion. Il existe même des vélos électriques qui ont été spécialement conçus pour les femmes avec un passage de jambe aisé et un cadre moins rigide.

Se familiariser avec le vélo

Il est vrai que ça a l’air excitant de vouloir essayer son tout nouveau vélo électrique dès qu’il est acquis, mais il vaudrait mieux y aller progressivement. En effet, il est conseillé de s’entrainer tout d’abord dans un environnement dégagé et en sécurité pour assimiler les sensations. Seulement après avoir bien compris sa monture, le cycliste peut s’attaquer à la jungle urbaine ou aux chemins périlleux.

Préservation de la batterie

La batterie est vraiment un élément essentiel à ne surtout pas négliger. Avoir un vélo électrique c’est faire plus d’entretien que sur un vélo classique. Et la batterie est la première chose à scruter. Afin de maintenir sa capacité de stockage d’énergie et sa puissance, il est conseillé de ne pas la charger à 100 %. Entre 50 % et 75 % suffiront, et une vérification tous les 3 mois est nécessaire. Attention, il faut toujours utiliser le chargeur d’origine.

Adopter les bons gestes

Comme il a été précédemment mentionné, les vélos électriques sont dotés d’une assistance au pédalage. Et encore une fois, ce n’est pas de la propulsion. Elle ne s’active donc qu’une fois que le cycliste pédale, et il est possible de la régler avec des boutons. Il est recommandé de faire très attention, car cette assistance n’a pas une vocation à être en marche en permanence. Il faut savoir l’utiliser de manière optimale sous peine de l’abimer ou d’abimer la batterie. C’est surtout pendant les portions de route les plus difficiles qu’il est crucial de la mettre en marche afin qu’elle aide réellement le cycliste.

Pour conclure donc, optimiser l’usage d’un vélo à assistance électrique, c’est tout d’abord comprendre comment il marche réellement. Ensuite, il faut savoir comment le manier avant de se lancer dans de réelles aventures en ville ou en montagne. Il est aussi nécessaire d’en prendre soin et de ne pas abuser de l’assistance au pédalage.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *